Recherche

Aurélie Vogin

Responsable de magasin automobile

Aurélie a grandi à Rillieux. Malgré les réticences de sa famille, elle choisit de suivre une formation qui correspond à sa passion : l’automobile. Consciente des avantages de l’apprentissage, elle décide de suivre ses études en travaillant avec une entreprise en alternance. C’est au mois de janvier de son année de 3ème qu’elle prend cette décision et signe son contrat. Elle commence alors un CAP mécanique automobile en 1999, à 14 ans.
Ce milieu très masculin ne lui facilite pas son insertion dans le monde professionnel, mais Aurélie décide de ne pas baisser les bras. La première année, elle est la seule fille entourée de 800 garçons sur le site regroupant les formations en automobile et électricité à Hénon. Grâce à son caractère et sa force de persuasion, elle finit par être parfaitement intégrée et trouve son équilibre. Plus tard, elle bénéficiera même d’un accueil privilégié.

Un parcours pas toujours simple mais qu’elle a su mener avec brio. Elle est aujourd’hui très fière du chemin qu’elle a parcouru, des personnes qui l’ont accompagné et garde un lien étroit avec tous ses mentors.

Au début de sa formation, Aurélie doute de ses capacités et n’a pas toujours confiance en ce qu’elle fait. Elle se rappelle le jour de son premier examen, elle devait démonter un organe, plus rien n’était évident, elle ne savait plus comment faire. Après avoir retrouvé son calme, elle termine l’épreuve avec professionnalisme et se voit décerner la notre de 14 sur 20. Une belle première étape de franchie. En 2001, à la fin de son 1er CAP, Aurélie décide de continuer l’aventure et s’inscrit en CAP Vendeur magasinier en pièce de rechange automobile. Diplôme validé avec succès, elle se voit remettre le prix d’excellence pour son parcours avec la note globale de 19 sur 20.
Grâce à toutes les épreuves qu’elle a su surmonter, Aurélie gagne petit à petit confiance en elle et prend de l’assurance. Ces patrons, qui pouvaient la faire rougir au début, trouvent son travail de plus en plus remarquable et n’ont aucun doute en son efficacité.

Sortie du cursus scolaire, elle va travailler auprès d’un amoureux des voitures qui lui apprendra les méthodes traditionnelles de la mécanique. Dix années pendant lesquelles elle va être accompagnée par les « anciens » du métier qui lui feront découvrir le cœur des voitures. Une époque qu’elle n’oubliera jamais.

Par la suite, Aurélie devient responsable de magasin chez Drevet Citroen à Villeurbanne : elle gère toute la partie professionnelle, atelier mécanique et carrosserie, et assure même le suivi d’un apprenti. En 2014, l’aventure se poursuit et Aurélie devient responsable de magasin chez Deruaz Automobile à Caluire. Elle mène un poste polyvalent et riche : de la gestion administrative à celle en atelier, Aurélie est pleinement autonome et efficace. Elle est également responsable des apprentis qui viennent en formation dans son entreprise et se plait à leur transmettre le goût du métier et l’apprentissage de l’autonomie. Si elle devait qualifier son métier en quelques mots, ils seraient adaptation et humanité.

Pour Aurélie, mis à part le jour de l’examen et l’obtention de son diplôme, les meilleurs souvenir qu’elle garde de sa formation à la SEPR sont la visite de l’usine PSA de Vesoul et celle du musée de l’aventure Peugeot à Sochaux.

« On a appris en faisant. En apprentissage, on apprend plus vite et on comprend mieux les choses. Par exemple, tout simplement, les boîtes de vitesses. C’est en démontant l’embrayage qu’on peut comprendre très facilement le fonctionnement de la boîte ».

Portrait : Maryna Kumeda et Marie Pesenti
Photo : Sarah Gimenez

Comment s'inscrire à la SEPR ?