Recherche

Matthieu Simian

Bijoutier, lauréat du concours Prix Avenir des Métiers d'Art

Passionné des arts et plus particulièrement intéressé par la publicité, il passe un baccalauréat STI arts appliqués, puis se lance dans un BTS Design produits. Le souhait de devenir designer l’entraine à passer une licence professionnelle en Design, il fait alors son apprentissage dans une bijouterie.
A la fin de ce parcours, il décide d’aller plus loin dans le design produit et de passer également par la production. Il choisit ainsi de rejoindre la SEPR pour un CAP bijouterie en apprentissage. Il effectue ses deux premières années avec brio en alternance avec la bijouterie Charles Perroud. Deux années passent vite, Matthieu décide alors de se lancer dans une mention complémentaire pour sa troisième année. Il change d’entreprise et rejoint l’équipe de Rémy Challier, créateur et designer joaillier de pièces uniques, à Lyon.

Rémy Challier nous expliquera que le recrutement du jeune homme s’est fait de façon plutôt fortuite. Il n’était pas à la recherche d’un apprenti mais le profil de Matthieu l’a séduit : un book d’une trentaine de pages qui l’entraine dans son univers : de la passion, des idées, du génie !

En 2013, Matthieu Simian s’est inscrit au Prix d’Avenir des Métiers d’Art proposé par l’Institut National des Métiers d’Art, dans la catégorie CAP pour représenter la SEPR. Une première étape régionale franchie haut la main, le jeune homme se voit propulsé sur le devant de la scène à Paris. Un beau voyage puisqu’il remporte le 1er prix et se voit remettre la médaille du lauréat du concours.

Ce qui l’a fait gagner ? Une magnifique pièce d’une réadaptation du Léviathan : une structure en argent, ornementée autour d’une rare opale d’Ethiopie taillée particulièrement pour cette occasion, saupoudrée d’oxydes et soutenue par des perles du Japon. Un travail de plus de 400h qui a été récompensé. La remise des prix aura lieu en mai 2014 à Bercy.

Lorsqu’on parle d’avenir à Matthieu Simian, il ferme les yeux et nous répond : « l’avenir est un bien grand mot, je vis au jour le jour, explorant le champ des possibles ». Le jeune homme profite de chaque opportunité et ne se contraint à aucune (ou presque) obligation. Découvrir la vie pour construire son projet professionnel, en voilà un bel avenir pour vivre sa passion et se passionner pour la vie.

Mais des projets, Matthieu en a, il en porte un même dans son sac à dos. Une nouvelle pièce unique, un bijou qu’on ne porte pas mais qu’on admire, la représentation d’une pièce d’un portail d’un temple japonais : le chien, gardien des templiers. Le temple est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et le jeune homme est tombé amoureux du pays parce que « c’est un pays qui sait faire les choses correctement, ils ont une subtilité et une finesse indéniables ».

Cette création sera une vraie signature de Matthieu Simian : pensée, imaginée et créée par lui. Un mécanisme sera mis en place pour découvrir la totalité de l’intérieur de la pièce et plus précisément la bague qui sera cachée au cœur de celle-ci. Une idée de longue date, un nœud de mythologie, de religion et de beauté. La pièce sera composée d’argent, de pierres et de perles.

Le jeune homme va tout faire pour présenter sa pièce au concours Félix Rollet, organisé par le Rotary Club de Lyon, dans les mois à venir.

Portrait et photo : Marie Pesenti

Comment s'inscrire à la SEPR ?