Métiers rares

L’Institut des Métiers d’Art (IMA)

Permet la transmission des savoirs et l’accès à ces métiers. Il s’inscrit dans la politique de développement mise en oeuvre par les professionnels, la Ville de Lyon, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et le Conseil Régional.

L’IMA poursuit une dynamique de projets humanistes motivants pour former de futurs professionnels de qualité prêts pour une insertion réussie dans la vie active.

Les formations artistiques conduisent à aider les jeunes à développer un esprit critique avec une ouverture culturelle prioritaire dans un environnement urbain au patrimoine riche d’enseignements.

Une étroite collaboration est menée avec le Lycée des métiers d’art SEPR.

Les métiers d’art rares

Les métiers d’art sont des métiers de tradition élaborés au fil des siècles. Il existe plus de 217 métiers répartis en 19 secteurs : terre, verre, bois, cuir, arts graphiques, arts du spectacle, art floral, arts et traditions populaires, arts mécaniques (jeux et jouets), bijouterie-joaillerie-orfèvrerie-horlogerie, déco­ration, facture instrumentale, luminaire, métal, architecture, mode, pierre, tabletterie, textile.

Cette diversité représente une grande ressource pour les artisans, artistes et créateurs.

Les professionnels peuvent travailler pour la conservation et la restauration du patrimoine, oeuvrer dans le domaine de la création en lien avec les parti­culiers, les décorateurs ou les designers.

Parmi les métiers d’arts, certains sont considérés comme rares du fait d’un savoir-faire caractérisé par l’absence ou l’indisponibilité de formations dans les filières reconnues localement (au niveau régional).

le CFA SEPR peut accueillir tout apprenti préparant un diplôme de niveau V ou IV (après étude du dossier) pour lequel il n’existe pas de CFA conven­tionné.

Il existe des formations pour chaque métier (80 CAP des métiers d’art).

CAP encadreur, art du bois (option marqueteur, option sculpteur ornemaniste) luthier, ouvrier archetier, art de la reliure, fourrure, tailleur dame, tailleur homme, couture flou, vêtement de peau, art et technique du verre (option vitrailliste), souffleur de verre, métiers de la gravure, orfèvre, horloger, tapissier d’ameublement, sellier, ferronnier d’art, art et techniques de la bijouterie joaillerie option polissage finition, cordonnier bottier, assistant technique en instruments de musique option guitare, conducteur de systèmes industriels option papier carton, conduite de machines automatisées de reliure brochure industrielle… Cette liste n’est pas exhaustive!

Aptitudes requises: 

  • Tous ces métiers nécessitent une grande rigueur dans l’apprentissage pour aboutir à la maîtrise du geste et requièrent des aptitudes indispensables :
  • un goût affirmé pour les arts, la culture et le patrimoine,
  • un sens artistique et esthétique,
  • le sens du contact et du commerce,
  • le sens de l’initiative et être porteur de projets.

Le marché de l'emploi: 

Ce secteur est difficile à délimiter et les débouchés varient selon les activités. Près de 43 200 personnes travaillent aujourd’hui dans l’artisanat d’art en France.

Certains artisans ont du mal à trouver des apprentis et des repreneurs.

Deux secteurs se démarquent dans le recrutement :

  • le bâtiment (tailleurs de pierres, sculpteurs, graveurs, marbriers...)
  • l’ameublement (ébénistes, vernisseurs-laqueurs, tourneurs, tapissiers, doreurs-encadreurs, selliers) recrute environ 20 000 spécialistes par an. (Source ONISEP).

La majorité des entreprises d’artisanat d’art se concentrent dans 3 régions : Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes.

La région Rhône-Alpes, par ses effectifs, se positionne au 3ème rang national des métiers d’art (Source Institut National des Métiers d’Art). La région oeuvre toujours au service de la création textile mais aussi dans de nombreux autres domaines comme la bijouterie.

Les diplômes

  • Métiers rares d’art et métiers rares industriels

    Niveau: VALT 2 ans
    Accès à la formation: 

    Avec un niveau égal ou supérieur à la 3ème , tout apprenti préparant un diplôme de niveau V pour lequel il n’existe pas de CFA conventionné dans les métiers d’art (ou apprenti préparant un diplôme de niveau IV après étude de dossier).

    Enseignement: 

    La SEPR propose un dispositif spécifique aux métiers rares d’art qui permet de se former sur des métiers comme: CAP Luthier, CAP Taxidermiste, CAP Tapissier d'ameublement, CAP Souffleur de verre, CAP Encadreur, CAP Relieur, CAP Horloger, CAP Ferronier d'Art,...

    Habituellement, l’apprentissage prévoit, un temps de formation au CFA de 400 h.

    En ce qui concerne les métiers rares, le dispositif est différent : le contrat prévoit 320 h de formation au CFA.

    • Général : Mathématiques, sciences, français, langue vivante, histoire-géogra­phie et éducation civique, EPS, arts appliqués-cultures artistiques.
    • Professionnel : PSE (Prévention, Santé, Environnement). L’enseignement professionnel s’appuie sur les compétences de l’entreprise.

    Le public de ce secteur se divise en deux groupes :

    • L’un, composé de jeunes non titulaires d’un diplôme (pas de dispense d’enseignement général).. Ce groupe suit l’ensemble des cours permettant le passage des épreuves d’enseignement général. L’enseignement professionnel est alors dispensé par le professionnel ayant signé le contrat.
    • L’autre groupe, constitué de jeunes titulaires d’un diplôme est dispensé d’en­seignement général. La SEPR propose des enseignements complémentaires et périphériques à leur activité professionnelle.

    Une assistance pédagogique est mise en place afin de fournir une aide et un soutien à l’entreprise dans l’objectif de préparation et de réussite à l’examen.

    Ce dispositif ne s’adresse aujourd’hui qu’à des personnes ayant signé un contrat d’apprentissage.

    Entreprises d'accueil: 

    Suivant le métier choisi: horloger, encadreur, sculpteur, sellier, luthier, tailleur, souffleur de verre, tapissier, vitrailliste, relieur, ferronier d'art, orfèvre, taxidermiste, cordonnier bottier, etc.

    Et après ?: 
    • Travailler : En tant qu’artisan inscrit à la chambre des métiers, mais aussi en tant qu’artiste (maison des artistes), salarié d’une entreprise industrielle ou en profession libérale. Après de l’expérience, il est possible de devenir chef d’entreprise.
    • Continuer ses études : En BMA (Brevet des Métiers d’Art) ou en bac pro.

    Les DMA (Diplômes des Métiers d’Art), de niveau III, mènent à des postes plus créatifs.

  • TEPE : Titre professionnel Entrepreneur de Petite Entreprise

    Niveau: IIIALT FC 1 an
    Accès à la formation: 

    Le TEPE est un titre du CNAM (Conservatoire National des Métiers et de l'Artisanat) de niveau III (niveau Bac +2). C’est une formation qui s’appuie sur un projet réel d’entreprise artisanale pour appliquer les bonnes
    pratiques de gestion de projet, gestion des compétences, gestion commerciale et financière.

    Admission sur dossier et entretien.
    Etre titulaire d'un bac pro ou d'un BP ou équivalent (niveau IV) ou d'une expérience professionnelle.

    Pré-requis : Avoir défini avec l'entreprise d'accueil un pré-projet professionnel réel qui peut se réaliser pendant la formation ou aboutir ultérieurement.

    Enseignement: 

    Objectif de la formation :

    Acquérir les connaissances et les compétences transversales pour mener à bien un projet de :

    • Développement de l'activité d'une entreprise
    • Création d'entreprise
    • Reprise d'entreprise

    Contenu de la formation :

    La formation est organisée en modules, et s'appuie sur un outil de suivi de projet.

    • Pilotage de projet
    • Management des compétences
    • Développement personnel
    • Marketing / Communication
    • Gestion
    • Analyse de rentabilité
    • Commercial
    Alternance: 

    Formation sous contrat de professionnalisation, ou autre statut (période de professionnalisation, congé individuel de formation, formation continue ...)
    308 heures de formation (161 heures de travail sur le projet et 147 heures d’apports théoriques, méthodologiques et d’application pratique personnelle encadrée) de novembre 2013 à juillet 2014.

    Conditions de délivrance du titre professionnel :

    • Rapport écrit sur la démarche du projet
    • Soutenance orale devant un jury
    • Note de synthèse pour chaque module avec soutenance orale
    Entreprises d'accueil: 

    Ce projet peut être réalisé dans n'importe quel secteur de l'artisanat : bâtiment, alimentaire, beauté, automobile, vente ...

    Et après ?: 

    Cette formation permet d'obtenir 60 crédits ECTS et ouvre l'accès à une licence.

     

    Partenaires

          

Comment m'inscrire

  CFA

Au Centre de Formation d’Apprentis

LMA

Au Lycée des Métiers d’Art et de l'image

FC

En Formation Continue

1

Se préinscrire au Point Info SEPR au 04 72 83 27 28 ou via le formulaire

 

Déterminer une solution de financement (CIF, Plan de formation, DIF, Période de Pro, etc.)

2

Signer un contrat d’apprentissage avec  un employeur. Le contrat d'apprentissage se demande auprès d'un organisme interface (CCI, CMA, etc.)

Retirer ou télécharger le dossier de candidature

Attention : en sortie de 3ème, pour pouvoir vous inscrire au lycée vous devez passer par la plateforme Afflenet via votre établissement d’origine. Il faudra sélectionner la SEPR comme 1er choix. Les dossiers d’inscription auprès du secrétariat du lycée sont conservés.

Contactez le responsable de formation concerné pour élaborer le plan de formation

3

L’inscription est validée une fois le contrat retourné à la SEPR par l’organisme interface. Nous prendrons ensuite contact avec vous.

Retourner le dossier de candidature, rempli et accompagné des pièces demandées au secrétariat du Lycée des Métiers d’Art 46 rue Professeur Rochaix, 69424 Lyon cedex 03.

Un entretien peut être réalisé.

 
 

Pour les BTS et les DMA au Lycée, l’inscription se fait sur www.admission-postbac.fr

Pour les BTS et Bac Pro en apprentissage, envoyer un dossier (CV, LM, copie de diplôme et bulletins de notes) auprès du pôle de formation.

 

 

  • Retour en haut de page