Recherche

Nancy Rozzi

Socio-esthéticienne

Originaire d’Ardèche, Nancy aura parcouru plusieurs étapes avant de trouver le métier de ses rêves. Elle s’oriente d’abord vers des études de psychologie, mais trouvant la formation trop théorique, elle décide d’arrêter. Elle travaille pendant deux ans comme vendeuse dans le prêt-à-porter, tout en sachant que ce n’est pas ce qui lui correspond vraiment. Tombée malade, Nancy est soignée à l’hôpital durant de longues semaines. C’est là qu’elle rencontre une infirmière qui effectue des soins esthétiques. C’est un déclic pour Nancy, qui se passionne alors pour la socio-esthétique. Ce qui l’inspire? « Valoriser les personnes qui ont une mauvaise ou faible estime d’eux-mêmes. »

Elle décide alors de reprendre ses études, et s’inscrit en CAP esthétique en candidat libre. Diplômée, elle poursuit sa formation en Brevet Professionnel en Esthétique Cosmétique Parfumerie à la SEPR Lyon. Durant ses deux années d’alternance chez Yves Rocher, Nancy développe de nombreuses connaissances et compétences en esthétique.

Nancy souhaite « faire comprendre aux gens que l’estime de soi est super importante, même quand on est malade. Il y a plein d’études qui ont été faites à ce sujet, qui expliquent que quand les gens arrivent à s’aimer et à s’accepter, ils vont mieux vivre leur maladie et prendre moins de médicaments contre la douleur, etc. »

C’est de cette volonté qu’est né le projet de cette jeune femme de 25 ans. Forte de ses compétences acquises en esthétique, elle veut devenir socio esthéticienne. Elle souhaite acquérir de l’expérience dans ce métier,  aussi bien au sein d’hôpitaux, de maisons de retraite, ou d’associations, dans le but d’ouvrir un jour son propre cabinet.

Selon elle, les qualités nécessaires pour réussir dans ce métier sont la patience, l’empathie, l’ouverture d’esprit, et le non jugement, car elle « peut être amenée à travailler avec des gens qui sont complètement exclus de la société ». Elle aimerait pouvoir apporter joie et douceur pour rassurer et apaiser ses patients.

Afin d’être soutenue dans son initiative, Nancy a présenté son projet devant plusieurs jurys. En 2017 elle est lauréate du prix Félix Rollet, et reçoit le 1er Prix Scolaire décerné par la Société des membres de la Légion d’Honneur (section Rhône). Elle a également été soutenue par le Fonds de dotation SEPR Avenir via l’appel aux projets Talents&Initiatives. Ces différents dispositifs ont notamment contribué à financer sa poursuite d’études.

En septembre 2017, elle commence alors sa formation en socio-esthétique et choisit de réaliser son stage à la clinique du Tonkin, où elle a eu son premier déclic.

Nancy est consciente qu’elle devra faire preuve de patience et d’énergie pour trouver un travail, car la socio-esthétique n’est pas encore un métier très reconnu. Mais sa passion pour ce métier, sa volonté et son besoin d’utilité la conduiront sans aucun doute au succès.

Comment s'inscrire à la SEPR ?